Un capitaine français tué en Afghanistan

(Verklaring naar aanleiding van de dood van de 38-jarige Franse kapitein der genie Christophe Barek-Deligny, zaterdag bij Deh Rawod. Hij maakte deel uit van een OMLT-team dat het Eerste Kandak (bataljon) van de Vierde Brigade van het het Afghaanse Nationale Leger (ANA) traint. Het Franse OMLT-team staat onder Nederlands bevel. Voor een ruwe Google-vertaling van de verklaring, klik hier.)

Le capitaine du 3e régiment du génie de Charleville-Mézières, tué samedi en Afghanistan par une bombe artisanale, marié et père de deux jeunes enfants, était âgé de 38 ans, a annoncé dimanche la cellule de communication du Sirpa Terre dans un communiqué.

Le capitaine Christophe Barek-Deligny s’était vu “décerner en 2005 la médaille de bronze pour acte de courage et dévouement, ainsi qu’un Témoignage de Satisfaction du ministre de la Défense, pour avoir sauvé un désespéré de la noyade dans la Meuse”, souligne le Sirpa Terre.

Il était également décoré de la médaille d’outre-mer (“agrafe République de Côte d’Ivoire”), de la médaille d’argent de la Défense nationale (“agrafe génie – mission d’assistance extérieure”), de la médaille commémorative française (“agrafe Ex-Yougoslavie”), de la médaille de reconnaissance de la Nation ainsi que de la médaille OTAN/non article 5 (“Balkans”).

Le capitaine Barek-Deligny avait commencé sa carrière militaire en décembre 1996 en effectuant son service national au 4e Régiment d’Infanterie de Marine (4e RIMa – Fréjus).

Volontaire service long outre-mer, il est affecté au Régiment d’Infanterie de Marine du Pacifique en Nouvelle-Calédonie (RIMaP-NC) en mars 1997 comme secrétaire-comptable.

“Disponible, aimant le commandement et recherchant les responsabilités au sein du bureau comptable de l’escadron, il est rapidement remarqué et accède au grade de sergent en décembre 1997”, poursuit le Sirpa, en soulignant que “son fort potentiel lui permet d’être nommé sous-lieutenant de réserve en décembre 1999”.

En janvier 2000, il décide de s’engager en tant qu’officier sous contrat, et est nommé lieutenant d’active le 1er août 2002, date à laquelle il choisit de servir au 3e régiment du génie.

Un an plus tard, il effectue sa première opération extérieure au Kosovo (septembre 2003 – février 2004). Quatre mois plus tard, le lieutenant Barek-Deligny se rend en Côte d’Ivoire (juin à octobre 2004). Il repart au Kosovo (mai à septembre 2006).

Promu capitaine le 1er août 2006, il prend, le 17 juillet 2008, le commandement de la 22e compagnie d’appui du 3e régiment du génie de Charleville-Mézières.

Il avait rejoint fin avril 2010 l’Afghanistan où il a servi en tant que chef de détachement liaison de reconnaissance du génie au sein de l’OMLT Oruzgan dans cette région placée sous commandement néerlandais. Les 70 militaires français composant l’OMLT Oruzgan accompagnent quotidiennement un bataillon afghan dans cette région.

(AFP)

Over Hans de Vreij

Dutch journalist. Former correspondent in Brussels, Geneva, Prague, East Berlin.
Dit bericht werd geplaatst in Afghanistan, Uruzgan en getagged met , , , , , , . Maak dit favoriet permalink.

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s